Séance de saddle fitting

Lorsque j’ai commencé à monter Alpha j’ai choisi de lui mettre sur le dos la selle de Uisper. Ma selle est une Wintec équipée du système d’arcade interchangeable, je me suis donc dit qu’en changeant l’arcade cela suffirait à adapter la selle d’un cheval à l’autre ! OUPS… boulette… ça ne fonctionne pas vraiment comme ça… Certes l’ouverture d’arcade est importante mais pas que ! Je vais donc vous transcrire ici les points importants qui sont ressortis de la consultation pour Alpha avec Chloé Labeau (Sa page Facebook).

Tout d’abord commençons par regarder un peu mieux le dos d’Alpha !

IMG_2485 - Copie_LI

Je trouve que cette photo décrit bien la situation : Alpha a un garrot haut, très haut !! La ligne violette est très pentue. Or la selle doit la dégagée intégralement (au moins 3 doigts, voir 4), il va donc falloir une forme adaptée. Entre la selle et le cheval se trouve le tapis de selle qui doit lui aussi être bien dégarotté afin de ne pas blesser le cheval.

En plus de cela Alpha est démusclé, les trapèzes (en vert) sont atrophiés. Normal ! Il sort de 6 mois de repos =P Le but du jeu est donc que les matelassures de la selle épouse la forme du dos d’Alpha en comblant le vide crée par le manque de muscles. Il sera important de suivre l’évolution du dos d’Alpha et d’adapter la selle au fur et à mesure de sa musculation.

Troisième point : la selle devra avoir une gouttière suffisante pour libérer la colonne vertébrale d’Alpha qui est saillante. Si l’on parle souvent des “deux doigts” à l’avant de la selle (même si trois ou quatre c’est mieux) c’était la première fois que j’entendais qu’il fallait pouvoir passer 2 doigts sous l’arrière de la selle !! Ce qui parait totalement logique en fait !

Donc, on récapitule :

  • Sans tapis :
    • Pouvoir passer au moins trois doigts entre l’avant de la selle et le garrot du cheval.
    • Pouvoir passer deux doigts entre l’arrière de la selle et le cheval. S’assurer que l’intégralité de la gouttière ne repose pas sur le cheval
    • Avoir les matelassures de la selle qui épouse la forme des trapèzes (même s’ils sont quasiment absent).
  • Avec tapis :
    • Bah, avoir un tapis bien dégarotté à l’avant et qui libère également la colonne vertébrale (bah oui, ça sert à quoi d’avoir une selle qui dégage bien le dos si le tapis vient appuyer dessus ??)
    • S’assurer que la selle ne créer pas de surpressions du fait de l’épaisseur du tapis (et de l’amortisseur).
    • Dans le cas d’Alpha (dos démusclé) un amortisseur en mouton n’est pas du luxe afin de ne pas créer de surpressions. Attention ! L’amortisseur doit respecter le point précédent 😉

Bon, maintenant qu’Alpha est bien sous sa selle, il faut que moi, sa bipède, soit bien au dessus de ladite selle ! Et là on créer un nouveau problème : il faut rentrer mon mètre 80 sur une selle ! Je n’ai pas un tour de taille affolant (un 38-40 en pantalon, je suis plutôt dans la moyenne basse) mais il me faut néanmoins une selle en 18″… Et oui ! Pour éviter de bloquer mon genou contre les taquets des selles ! Et en plus de ça je demande une selle en synthétique (oui, je trouvais qu’il n’y avait pas assez de critères =P).

Donc un seul modèle de selle nous convient : la Thorowgood haut garrot. La chance que j’ai est que cette selle est disponible en modèle saut et dressage 😉 Elle est donc commandée dans son modèle dressage et les matelassures seront adaptées pour Alpha au prochain passage de Chloé. Aventure à suivre donc !

Merci de m’avoir lu et à bientôt pour l’arrivée de la selle.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s