Bilan d’une année de dialogue (4/4) : la connexion

La communication animale m’a aidé à établir la connexion entre plusieurs entités qui me sont chères. Ces connexions ont été établis grâce à mon travail avec les animaux mais également à l’aide d’un travail sur moi-même. Ce que je vais vous décrire ci-dessous n’est donc pas dû à 100% à la communication animale même si elle a été un premier pas sur mon chemin.

A moi

Comme je l’ai énoncé précédemment, la communication animale m’a permis de mieux m’écouter et de faire confiance à mon intuition. J’écoute plus mon cœur mais également mon corps. J’ai encore du travail à faire pour fonctionner purement intuitivement, souvent mon petit cerveau trop éduqué revient à la charge… Quelques exemple seront plus clair je pense.
Concernant l’écoute de son cœur, il m’est quelque fois arrivé de me forcer pour réaliser certains dialogues. Mon cœur me disais « non, ce n’est pas le moment » tandis que mon cerveau me disais « mais si, fait le ! Ça fait un mois que la propriétaire attend ton dialogue donc fait le ! ». Cependant, je me suis vite rendu compte que les dialogues que je réalise dans ces conditions ne sont pas bons… Je reçois des informations mais moins que lorsque mon cœur est prêt à réaliser le dialogue.
Dès que mon cerveau prend la domination sur mon cœur je prends mauvaises décisions…
capture4
Digression sur la différence de bon ou mauvais ! Une amie m’a expliqué il n’y a pas si longtemps que ça la différence entre bon et mauvais choix et je trouvais cette explication tellement juste au plus profond de moi qu’elle m’a fait vibrer. La distinction entre le bien et le mal ne doit pas être faites avec le cerveau mais avec notre inconscient qui gère notre intégrité. Et notre cœur connaît bien notre inconscient. Laissons donc notre cœur décider de ce qui est bon ou mauvais. Ainsi, nos décisions seront plus entières et plus à même d’aider le plus grand nombre, soit compris.
Tout ça pour expliquer que les situations dans lesquelles je me force sont de moins en moins nombreuses au cours de l’année écoulée. Il m’arrive encore de prendre des décisions où le cerveau décide à 100% mais dans ce cas je m’en rends compte avant. Je prends ma décision en la sachant non optimale car elle n’est pas prise avec le cœur. Ces cas sont souvent liés à ma vie professionnelle actuelle dans laquelle mon cœur ne peut pas (encore ?) prendre toutes les décisions. Il me reste encore du chemin pour être totalement connectée à moi-même et acquérir la liberté de prendre les décisions que je souhaite vraiment… on en reparlera dans un an !

Aux animaux

Il y a un an, les premières connexions aux animaux étaient laborieuses, il me fallait vraiment être au calme pour pouvoir réaliser une communication animale. Et puis, comme un enfant qui apprend à faire du vélo, j’avais de moins en moins de mal à me mettre en selle. Maintenant je n’ai presque plus besoin de préparation pour me connecter à certains animaux.
Par contre la connexion en direct avec les animaux est encore un peu laborieuse, j’ai encore du mal à faire abstraction de l’environnement parfois perturbant.
Une connexion s’est grandement améliorée depuis un an : celle avec mon cheval. En parallèle de la communication animale, j’ai essayé durant un an de me connecter plus à moi-même via ce que l’on pourra appeler du développement personnel spirituel. En me connectant plus à moi-même, je suis désormais capable de me connecter plus aisément à mon cheval et notre relation en est sortie améliorer. De plus, la communication animale et la connexion à moi m’ont apporté une plus grande sérénité qui plait à mon loulou ce qui améliore nos échanges. Au lieu de m’énerver rapidement sans raison, je me centre et laisse venir ce qui doit venir. Ce qui se passe alors est que mon cheval se centre aussi et réfléchis ! Et là, magie ! En faisant fonctionner notre cœur en même temps que notre cerveau nous arrivons à résoudre les conflits ! La communication animale et avec moi-même m’ont appris cette façon de fonctionner : cœur + cerveau.

A encore plus grand

Et c’est là LA plus grande avancée depuis un an. Il y a un an je refusais quasi-obstinément de croire qu’il existait plus grand que nous dans l’univers. Maintenant j’en suis persuadée. Je ne considère toujours pas qu’un Dieu unique, représenté dans beaucoup de religions actuelles existe. J’ai encore du mal à définir « ma » religion mais je pense que le boudhisme est ce qui s’en rapproche le plus. Je ne me suis pas non plus lancé dans des études spirituelles et ne le ferai pas. Pour moi chacun possède sa propre foi, unique selon son expérience de vie. Par contre certains points sont maintenant des évidences pour moi et je vais essayais de les détailler ci-dessous.

Les vies antérieures

Ce point était déjà une semi-certitude il y a un an mais maintenant j’en suis sûr à 1 000 % ! Certes, il existe des jeunes et des vieilles âmes selon le nombre de renaissances réalisées. Par contre il y a un an je pensais qu’il existait un ordre de renaissance : minéraux -> végétaux -> insectes -> petits animaux -> grands animaux -> hommes -> au-delà. Maintenant j’ai remis cet ordre en question. Pour moi un humain peut renaitre en temps qu’animal et ce qu’importe son karma ! Dans ma vision du monde, il n’existe plus d’ordre de renaissance… Pour l’instant. Peut-être que dans un an j’aurais changé encore de vision des choses.
Comme les humains, certains animaux sont encore liés à leur vie précédente à cause d’un fait marquant. Il est alors possible de dénouer ce lien afin de vivre pleinement sa vie actuelle.
Certains animaux (comme certains humains ?) ont une conscience accrue de leurs vies précédentes et peuvent choisir d’en révéler une partie. J’expérimente encore cette facette de nos vies et en découvrirait certainement encore au cours de ma vie actuelle. Cependant je pense que nos animaux sont capables de nous mener dans l’exploration de nos vies antérieures s’ils le veulent et le peuvent.

L’amour universel pour un meilleur monde ?

Vous l’aurez remarqué, dans cette partie nous nous dirigeons de ce que je sais le plus vers ce dont je suis le moins certaine et que j’expérimente encore énormément. Mes opinions sont encore capables rapidement sur ces sujets. Donc là, comme nous sommes au dernier paragraphe de la partie c’est ce que j’effleure à peine du doigt. Mais vous savez c’est cette impression de « oh ! je crois que j’ai mis le doigt sur quelque chose d’énorme ! », on voit la partie émergée de l’iceberg, on sait que la partie sous l’eau est encore plus grosse mais nous sommes incapable de la cerner exactement. Et bien ici c’est pareil !!
Je m’explique ! Je constate jour après jour que la force de l’amour peut bouger des montagnes. Pas seulement l’amour d’une femme pour un homme (ou tout autre combinaisons d’amour charnel) mais l’amour d’un être vivant pour un autre être vivant ! Donc Homme, animaux, plantes, planète Terre, univers, etc.
C’est grâce à l’énergie d’amour que je me connecte à vos loulous à distance. J’essaye donc de la transposer dans ma vie quotidienne. Pourquoi envoyer des doses d’amour infini à d’autres et ne pas faire de même avec ceux que l’on côtoie tous les jours ? Et si au lieu d’envoyer de l’ignorance j’envoyais de l’amour ? Plutôt que d’émettre des émotions négatives j’essayais de les remplacer par des émotions positives ? Hé bien ma vie devient bien meilleure !!! Bien évidemment, j’ai toujours des moments de tristesse, de colère, d’angoisse déraisonnée, d’ignorance de l’autre, de moquerie… Mais petit à petit j’essaye de supprimer ces émotions de mon vocabulaire à sentiment. Je commence par le plus simple pour aller vers le plus compliqué.
capture5
Ce qui m’amène donc à me demander jusqu’où peut aller la force de cet amour ? Si dans ma petite vie à moi je remarque le changement apporté par l’amour, qu’est-ce qu’il en serait si tout le monde faisait pareil ? C’est là ma partie noyée de l’iceberg… Je sens l’énormité de la chose mais ne peut pas encore mettre de mot dessus…
Alors, est ce que vous voulez bien m’aider à comprendre ? Si demain vous pourriez essayer de supprimer une émotion négative pour la remplacer par l’amour le feriez-vous ? Allez ! On essaye tous ! Demain au lieu de râler après son collègue on se lâche la grappe, ça n’est surement pas si grave que ça ! Et à la place on lui envoie une belle dose d’amour !! Faites-moi confiance, ça fait du bien : à l’autre et à vous ❤
Merci pour avoir lu ce pavé en entier et à bientôt pour de nouvelles lectures ! ❤
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s